DES EFFORTS MAL RECOMPENSES : Auteurs d’une excellente première mi-temps, les hommes de Jacky Bonnevay ont finalement craqué après l’heure de jeu. Malgré l’ouverture du score signée Arnaud Gonzalez juste avant la pause, Lucas puis Rocchi ont en cinq minutes réduit à néant les effortsniortais…

Ligue 2 Orange, 19ème journée.

Stade François Coty, environ 1000 spectateurs, pelouse râpée et bosselée, temps frais.

CHAMOIS : Pontdemé, Lebrun, Couturier, Da Silva, Ferrier, Chapuis (cap), Periatambée (puis Konaté 86’), Biger (puis Randriana 79’), Gonzalez (puis Jamin 84’) et Rivière.
Ne sont pas entrés en jeu : Klein et Vincelot.
AJACCIO : Debès, Dujeux, Medjani, Angan, Fournier, Collin (cap), Darbion, Rocchi, Pierazzi (puis Mandrichi 61’), Dié (puis Asuar 79’) et Lucas (puis Mangani 86’).
Ne sont pas entrés en jeu : Radic (g) et Avezac.

Buts : Gonzalez (44’) pour les Chamois, Lucas (68’) et Rocchi (74’) pour Ajaccio.
Arbitre : Sandryk Biton

Après un déplacement pour le moins aléatoire (l’avion des joueurs a décollé de Poitiers à 13H30 au lieu de 9H comme prévu initialement), la délégation niortaise a finalement atterri sur l’Ile de Beauté aux environs de 16H. Jacky Bonnevay aligne une formation privée de Denis Tsoumou (suspendu) et de Stéphane Morisot (élongation). Malade, Romain Jacuzzi a finalement profité de l’attente à Poitiers pour rentrer à Niort, Pierre Jamin faisant le chemin en sens inverse pour le remplacer au pied levé. Côté corse, l’attaquant brésilien Marcos est suspendu après son expulsion face à Marignane en Coupe de France le week-end dernier. Dié fait quant à lui son retour en milieu de terrain. En championnat, les hommes de Gernot Rohr restent sur une victoire probante sur la pelouse de Troyes (1-0). En cas de succès, ils se rapprocheraient très sérieusement du podium.

Collin repousse sur sa ligne la tête d’Arnaud Gonzalez
La première frappe du match est à mettre à l’actif de Lucas qui oblige d’entrée Simon Pontdemé à se coucher sur le ballon (1’). La domination territoriale est assez nettement à l’avantage des Corses durant ces premières minutes, sans réelle occasion toutefois pour les hommes de Gernot Rohr. Un coup-franc de Darbion est difficilement capté par Simon Pontdemé (15’) mais les Chamois commencent à s’installer tranquillement dans la rencontre. Une nouvelle frappe de Lucas passe très largement au-dessus de la transversale (20’). Une minute plus tard, premier corner pour notre équipe. Bien frappé par Jeff’ Rivière, il est superbement repris de la tête par Arnaud Gonzalez mais Collin sauve en catastrophe sur sa ligne de but. C’est pour le moment la plus grosse occasion du match. Pour l’anecdote, on approche de la demi-heure de jeu lorsque l’arrosage automatique se met subrepticement en marche durant quelques secondes près du but de Debès. L’incident est rapidement stoppé et nos Chamois sont de plus en plus présents. Fébriles, les Ajacciens semblent de moins en moins fringants. Un centre appuyé de Romain Ferrier côté gauche contraint Debès à se détendre (36’). Suite à une passe de la tête de Lucas, la tête de Darbion est sereinement accompagnée par Simon Pontdemé sur sa transversale (38’).

Superbe ouverture du score signée Arnaud Gonzalez
Panique dans notre défense lorsque Rocchi efface Simon Pontdemé, obligeant Malik Couturier à dégager tant bien que mal en corner (41’). C’est clair, les Corses sont à nouveau plus vivaces en cette fin de première période. C’est le moment que choisit Ronan Biger pour alerter Arnaud Gonzalez qui contrôle parfaitement avant d’adresser une frappe du droit non moins parfaite qui finit sa course entre les jambes de l’infortuné Debés (44’). Les Chamois mènent 1-0 et plus rien d’important ne se passe jusqu’à la mi-temps.

Damien Da Silva sauve sur sa ligne
Pas de changement au retour des vestiaires. Sur une pelouse indigne de ce niveau et de plus en plus pitoyable au fil des minutes, nos protégés gèrent idéalement la situation en début de seconde mi-temps. Dans son nouveau rôle de libero du milieu de terrain, Yannick Fischer est auteur d’une énorme prestation. Une frappe ajaccienne est relâchée par Simon Pontdemé victime d’une charge adverse non sifflée, le ballon revient sur Pierazzi qui tente sa chance du pointu. Heureusement, l’excellent Damien Da Silva détourne à son tour sur sa ligne de but (55’). Une minute plus tard, une superbe frappe de Darbion finit dans le petit filet.

Lucas puis Rocchi font basculer le match
Attention, les Corses sont désormais bien revenus dans le match et appuient sensiblement sur l’accélérateur. Sur un énième corner (imaginaire celui-ci) en leur faveur, les Corses vont finir par égaliser. Simon Pontdemé relâche la frappe de Darbion et Lucas n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (68’). 1-1 entre les deux équipes et il reste une grosse vingtaine de minutes à jouer. Dans la foulée ou presque, sur un ballon mal renvoyé par notre défense, Rocchi tente sa chance de trente mètres et trouve magistralement la lucarne gauche de Simon Pontdemé irrémédiablement battu sur ce coup-là (74’). En cinq minutes, le scénario de la rencontre vient de basculer. Un bon centre de Pierre Jamin fraîchement entré en jeu est repris par Jeff’ Rivière en bout de course mais Fournier sauve une nouvelle fois son gardien en repoussant sur sa ligne (85’). On entre tout juste dans les trois minutes de temps additionnel lorsqu’un coup-franc frappé par Djibril Konaté contraint Debès à dévier d’une claquette au-dessus de sa transversale. Ce sera le dernier frisson pour les supporters corses. Malgré une prestation de qualité, les Chamois reviennent malheureusement bredouilles de leur dernier périple de l'année 2007.