Victoire des chamois niortais contre ajaccio

Chamois-Ajaccio : 2-0 (1-0)


NE PAS PERDRE A BOULOGNE… Un but d’Arnaud Gonzalez en début de match, un second de Matias Perez-Garcia juste après la pause : auteurs d’une belle prestation, nos Chamois peuvent plus que jamais croire au maintien !

Ligue 2 Orange, 37ème journée.

Stade René-Gaillard, 7 643 spectateurs, pelouse en bon état, temps orageux.

CHAMOIS : Pontdemé, Lebrun, Chapuis (cap), Couturier, Ferrier, Périatambée, Morisot, Biger (Tsoumou 87’), Perez-Garcia, Leroy (Konaté 78’) et Gonzalez (Bugnet 63’).
Ne sont pas entrés en jeu : Aubeneau et Fischer.

AJACCIO : Debès (cap), Dujeux, Martins Pereira, Angan, Fournier, Aubameyang (Lucas 58’), Rocchi, Mangani (Avezac 74’), Dié, Darbion et Marcos.
Ne sont pas entrés en jeu : Baron et M’Vila.

Buts : Gonzalez (8’) et Perez-Garcia (48’) pour les Chamois.

Cartons jaunes : Morisot (44’) côté Chamois, Aubameyang (48’) et Darbion (76’) côté Ajaccio.

Arbitre : Julian Grelot.

Depuis la disparition de leur président Michel Moretti le 31 mars dernier, les Corses de Gernot Rohr évoluent tout en noir, n’ont plus perdu un match (cinq victoires et un nul à Grenoble) et se sont promis de rester invaincus jusqu’en fin de saison pour honorer sa mémoire. De leur côté, nos Chamois sont condamnés à gagner pour rester maîtres de leur destin dans quatre jours à Boulogne. La rencontre s’annonce terriblement pimentée et les nerfs de tous les amoureux des Chamois vont une nouvelle fois être mis à rude épreuve. Samuel Michel absent pour cause de stage à Clairefontaine (en vue de l’obtention de son DEF), Angel Marcos himself va diriger les opérations du banc de touche. Après la brillante victoire il y a dix jours face à Dijon, tous les supporters niortais rêvent d’une confirmation synonyme d’espoir.


Superbe ouverture du score signée Arnaud Gonzalez
Bas bleus, short bleu et maillot blanc, les Chamois démarrent pied au plancher. Suite à un ballon mal renvoyé par la défense ajaccienne, première tentative signée Dez’ Périatambée mais sa frappe est malheureusement trop écrasée (2’). Une minute plus tard, belle ouverture de Matias Perez-Garcia dans la course d’Arnaud Gonzalez qui frappe du gauche et contraint Debès à un arrêt en deux temps. Bon une-deux entre Arnaud Lebrun et Ronan Biger : Debès doit à nouveau s’employer, ses gants sont chauds (4’). Centre parfaitement dosé de Matias Perez-Garcia sur le flanc gauche pour une tête magistrale d’Arnaud Gonzalez en pleine lucarne (8’). Les Chamois mènent 1-0, juste récompense de leur belle entame de match.

Ajaccio dominateur en fin de première mi-temps
Timides durant le premier quart d’heure, les Corses commencent à sortir la tête de l’eau. Darbion adresse une bonne frappe dégagée des deux poings par Simon Pontdemé (17’). Faute d’Arnaud Gonzalez sur Mangani et coup franc idéalement placé pour Rocchi dont le tir est bien repoussé par notre mur (20’). Le jeu s’équilibre ensuite car les joueurs de Gernot Rohr sont maintenant parfaitement entrés dans la partie. Belle ouverture d’Arnaud Gonzalez pour Benoît Leroy contré au dernier moment par Debès (30’). Attention tout de même car les hommes de Gernot Rohr prennent sensiblement le contrôle des opérations. Après deux contres favorables, Darbion se retrouve en bonne position mais sa frappe passe au-dessus de la transversale (37’). Quelques secondes avant la pause, tête à bout portant de Marcos mais Simon Pontdemé est bien présent.


Matias Perez-Garcia double la mise
Pas de changement au retour des vestiaires. La première incursion des Chamois est la bonne : festival de Matias Perez-Garcia qui rentre dans la surface ajaccienne et se retrouve seul face à Debès. Son premier essai est repoussé par le gardien adverse mais le ballon lui revient dans les pieds, ce qui permet à notre petit prodige argentin d’ajuster tranquillement de l’intérieur du gauche (48’). Debès est cette fois battu, les Chamois mènent 2-0 et les nombreux spectateurs respirent nettement mieux. Le match baisse légèrement d’intensité dans les minutes qui suivent, la bataille se cantonnant essentiellement en milieu de terrain. Après un long changement d’aile, une bonne frappe du gauche de Marcos nous procure des sueurs froides en frôlant la lucarne (68’). Matias Perez-Garcia est fauché en pleine surface de réparation mais l’arbitre ne bronche pas (73’).


La fête à René-Gaillard
Il reste dix minutes à jouer lorsque la ola s’empare des travées de René-Gaillard. Bon centre de Djibril Konaté côté droit pour Hervé Bugnet contré in extremis (83’). Fier de son équipe, le public niortais fait la fête. Superbe frappe enroulée de Rocchi sur laquelle Simon Pontdemé s’envole (89’). L’arbitre assistant annonce qautre minutes de temps additionnel et les Unicamox scandent le nom de Malik Couturier, irréprochable jusqu’au bout de son histoire avec les Chamois. C’est fini ! Boulogne battu à Brest, Dijon battu chez lui par Angers, un nul à Boulogne nous suffira pour nous sauver. Les quatre jours qui arrivent vont être longs, très longs. Vendredi soir vers 22H30, nous saurons…

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Venez tous sur le site http://leboss436.skyrock.com/ Merci a tous!!!!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site